ao-Engakuji

Dix feuilles de papier achetées dans une papeterie de Tokyo. La découverte du temple d’Engakuji à la tombée du jour à Kita-Kamakura. Son jardin comme un vaste monde. Emotion vive, avec le sentiment de trouver ce qu’on avait toujours cherché.  


Dix dessins comme dix stations dans ces jardins, où les cimetières jouxtent la forêt, qui ceinture la ville. Dix improvisations sans dessein. S’en tenir à la spontanéité de la ligne qui jaillit.


En japonais ao désigne aussi bien le vert que le bleu. Ainsi que l’immaturité. Une incantation à celui qui est parti dans sa prime jeunesse.

Ao-Engakuji 1, crayon sur papier, 79x110cm, 2016

Ao-Engakuji 6, détail

Ao-Engakuji 5, crayon sur papier, 79x110cm, 2017

Ao-Engakuji 5, détail

Ao-Engakuji 7, crayon sur papier, 79x110cm, 2017

Ao-Engakuji 7, détail